Créolisation

Créolisation. Théorie et applications (La) 

Recherches linguistiques de Vincennes n°20/1991

Presses universitaires de Vincennes

  

Qu'est-ce qui justifie de faire des langues dites créoles un objet particulier d'étude linguistique ?

Les créoles, outre leurs spécificités historiques et sociolinguistiques ouvrent une voie d'accès prometteuse vers la solution des questions ultimes de la linguistique : qu'est-ce qu'acquérir et que connaître une langue naturelle ? C'est à ce point que la formation des langues créoles, que le fait même qu'elles se soient formées à date assez récente pour qu'on puisse espérer reconstituer cette formation, prend toute sa signification.

 

Coordinateur(s) du numéro : Alain Kihm

Auteur(s) : Anne-Marie Brousseau | Amédée Kryze | Claire Lefebvre | John S. Lumsden | Elizabeth Ritter

 

Sommaire

 Alain Kihm

 

Présentation

Claire Lefebvre

La distribution du déterminant et des complémenteurs en créole haïtien

John S. Lumsden

La distribution des modificateurs dans le syntagme nominal en haïtien

Elizabeth Ritter

Déplacement de NP en haïtien : oui ou non ?

Claire Lefebvre

Prédicats transitoires et prédicats caractéristiques : quelques nouveaux faits en haïtien et en français

Anne-Marie Brousseau

Domaines et relations de gouvernement dans le processus tonals du fongbe

Amédée Kryze

L'étonnante aventure d'Ottokar Szpätreizser

 

Source : Presses universitaires de Vincennes

Comments