LITTÉRATURE‎ > ‎Radar‎ > ‎

Ayiti cheri/Anthologie de poésie

Ayiti cheri, trois siècles de chant

à la liberté (1) 

Par Yasmina Tippenhauer (2)

 

 

Après 6 ans de travail intense, le public aura enfin entre ses mains l'anthologie Ayiti cheri. Poesía haitiana (1800-2015); un ouvrage qui réunit 70 poétesses et poètes haïtiens, et 170 poèmes écrits en français ou en créole, et traduits à l'espagnol. Les plus de 770 pages seront publiées par les maisons d'édition Casa de las Américas (Cuba) et Legs Éditions (Haïti) en septembre 2017. Cette belle aventure a été lancée par La Havane, menée par Yasmina Tippenhauer, soutenue par nombre de poètes et institutions, et finalement publiée autant à Cuba qu'en Haïti, avec la complicité de Dieulermesson Petit-Frère. Ayiti cheri ouvrira ainsi l'univers poétique haïtien à tout un lectorat hispanophone, reliant Haïti à la grande Caraïbe et à l'Amérique latine dans un élan si cher à Bolivar, Pétion et d'autres penseurs de nuestra América.

Les poèmes ont été choisis en suivant un fil conducteur lié à l'histoire fondatrice d'Haïti et à une valeur universelle, la Liberté. L'anthologie propose, en français et en espagnol: une préface de l'essayiste cubain Roberto Zurbano; une deuxième préface du récemment nommé Chevalier des Arts James Noël; une brève histoire de la poésie haïtienne (par Yves Chemla et Yasmina Tippenhauer); les fiches biobibliographiques; des notes et une bibliographie détaillée permettant aux chercheurs d'approfondir leur travail.

L'anthologie propose des textes écrits entre 1800 et 2015, parcourant ainsi différents moments de l'histoire haïtienne. Parmi les poètes présentés, le lecteur trouvera Antoine Dupré, Marie-Ange Jolicœur, Georges Castera, Janine Tavernier, Frankétienne, Anthony Phelps, Marie-Alice Théard, Lyonel Trouillot, Louis-Philippe Dalembert, Rodney Saint-Éloi, Yanick Jean, Robert Berrouët-Oriol, Kettly Mars, Makenzy Orcel, Frantz Benjamin, Stéphane Martelly, entre autres.

Des poèmes classiques de l'Indépendance aux considérations en prose de jeunes poètes contemporains, l'anthologie offre un corpus riche et complexe, confronté à divers défis liés à la transcription du créole, à l'évolution et à la traduction des langues.

La traduction a été un axe central de ce beau projet. Grâce à une équipe de traducteurs et collaborateurs[3], et à la centralisation des textes, aux échanges avec certains auteurs, aux relectures multiples et à de nombreux mois de dévouement, l'ensemble des traductions a "vécu" un processus créatif et original. J'ai fait appel à Alexis Díaz Pimienta –poète, romancier et improvisateur cubain–, afin de relire à deux, à voix haute, chaque traduction, dans le but de leur (re)donner ce rythme, cette touche unique que possède la poésie orale.

Le livre est agrémenté d'illustrations : des gravures inspirées des poèmes, réalisées par Doris Schwab et l'atelier Le Poisson bouge[4].

Que la poésie haïtienne soit toujours et encore abondante et qu'elle puisse atteindre un public toujours plus large[5]. Et que le sentiment de Liberté continue d'inspirer nos vies, nos luttes, nos vers. C'est la mission que conférée à cette Anthologie. MERCI à toutes celles et tous ceux qui l'ont rendue possible. Merci aux futurs lecteurs qui lui permettront d'accomplir son rôle.

_______

 

AYITI CHERI. Poésie haïtienne (1800-2015) - INDEX

 

Préface. Poésie haïtienne : la Révolution sans fin...

Roberto Zurbano


Préface Entre mirage et miracle

James Noël

 

Introduction Trois siècles de chant à la liberté

Remerciements

Yasmina Tippenhauer

 

Brève histoire de la poésie haïtienne de 1804 à nos jours

Yves Chemla, Yasmina Tippenhauer

 

Anthologie de poésie haïtienne

Avant...

Commencements

Perception intime et poésies nationales

Indigénisme, surréalisme et révolte

Haïti Littéraire

Astres

Étoiles

Constellations nouvelles

 

Fiches biobibliographiques

 

Bibliographie

Liste de poètes et poèmes

 



[1] L'Anthologie s'ouvre sur des chants anonymes dont l'invocation du Bois Caïman, raison pour laquelle nous nous permettons de parler de 3 siècles.

[2] Yasmina Tippenhauer (Coordinatrice et traductrice). De père haïtien et de mère suisse, elle est née en Colombie et a vécu dans divers pays (Swaziland, Mozambique, Italie, Syrie, EEUU et, surtout, le Pérou). Elle a obtenu son doctorat ès lettres à l'Université de Genève avec une thèse sur la poésie "noire" des Amériques. Elle vit aujourd'hui au sud du Portugal avec son mari chilien. Elle est traductrice de poésie et consultante pour des projets de développement holistique.

[3] L'équipe de traducteurs a été constitué par : Joëlle Guatelli, Dolores Phillipps-López y Yasmina Tippenhauer, ainsi que par Edgard Gousse et Prisca Agustoni.

[4] Les gravures ont été réalisées par Doris Schwab et l'atelier Le Poisson Bouge, à Genève, Suisse. La couverture est inspirée du poème "Voyage", de Louis-Philippe Dalembert.

[5] Une édition totalement trilingue créole-français-espagnol serait idéale. Mais nous pouvons également espérer un jour une version en anglais et une en portugais...!